COVID-19

La Chaîne de l’Espoir
continue de se mobiliser

En raison de la crise sanitaire actuelle, certains enfants malades ne peuvent pas être opérés : notre liste d’attente s’allonge. Plus que jamais, nous avons besoin de votre soutien pour mener nos actions. #oncontinuedagir !

diego
Je partage
vous pouvez
donner à diego
une nouvelle
chance d'avenir


diego, 8 ans, Madagascar
Pathologie : Persistance du canal
artériel (PCA)
Coût de l'opération : 3000 €

Une vie de labeur… et de peur

Le petit Diego, âgé d’aujourd’hui 8 ans, vit avec ses parents dans la banlieue de Tananarive, la capitale de Madagascar.
Ses parents se sont séparés alors que Diego était encore dans le ventre de sa mère.
Cette femme courageuse enchaîne les ménages pour subvenir aux besoins du foyer. Son beau-père, lui, est vendeur de petits appareils électroniques. Le couple ne dispose que du strict minimum pour envoyer Diego à l’école et payer les soins dus à ses nombreuses bronchites.
Une vie modeste baignée dans la peur.
Car la vie de Diego ne tient qu’à un fil…

diego

Au début, une simple bronchite

Dès sa première année de vie, Diego a été malade. Hospitalisé pour une bronchite aigüe avec détresse respiratoire, les médecins détectent une malformation cardiaque congénitale.
Pour la famille, c’est un véritable traumatisme et compte tenu des finances du foyer… presque l’arrêt de mort pour leur fils. Les économies du ménage ont servi à soigner Diego de ses bronchites chroniques, le couple est désarmé.

diego

Une grave malformation cardiaque révélée

Diego souffre d’une persistance du canal artériel. En temps normal, ce canal indispensable à la vie du fœtus qui respire par l’intermédiaire des poumons de sa mère, aurait dû se fermer au premier cri du bébé à la naissance.
Mais chez Diego, il est resté ouvert.
Dès lors, le sang emprunte une mauvaise voie. Les vaisseaux sanguins pulmonaires sont surchargés et le reste du corps ne reçoit pas assez de sang oxygéné.
Cette malformation congénitale doit absolument être soignée, la vie de l’enfant est en jeu.

Une vie difficile, un avenir incertain

Scolarisé depuis l’âge de 4 ans, Diego a multiplié les bronchites. Fréquemment absent de l’école à cause de sa maladie, il éprouve des difficultés au quotidien.
Il transpire très vite, peine à respirer malgré un bon appétit, il ne grossit pas et reste extrêmement fragile.
À 8 ans, Diego ne pèse que 19 kilos, soit le poids d’un enfant de 5 ans ! Il adore jouer au football avec ses copains, mais ses parents l’empêchent souvent de jouer, par peur du drame.

diego

Peut-être
la chance de sa vie !

Diego, alors âgé de 7 ans et demi, fait un nouvel épisode de bronchite aigüe avec essoufflement. Le pédiatre qui l’ausculte, l’oriente vers La Chaîne de l’Espoir. Un mois après seulement, Diego est reçu par le Dr Ravaoavy Heriniaina, au cours d’une mission de La Chaîne de l’Espoir dans le centre hospitalier de Soavinandriana à Tananarive. Rapidement, une opération à cœur fermé est programmée pour Diego. Le personnel médical sur place est en capacité de l’opérer en toute autonomie.
C’est la chance de sa vie !
Malheureusement, l’opération a été reportée à cause de l’épidémie de Covid-19.

Aujourd’hui,
l’opération de Diego peut à nouveau être programmée !

Le seul obstacle reste financier,
les parents de Diego n’ayant pas les moyens de payer les 3 000 €, une somme colossale pour eux.


C’est ici que vous pouvez faire la différence et offrir un avenir à Diego en rejoignant La Chaîne de l’Espoir. Si 30 personnes font un don de 100 €, alors nous pourrons opérer Diego dans les meilleurs délais et lui offrir une vie délivrée de la souffrance !

je passe l'espoir pour diego
PASSEZ L'ESPOIR

Le plafond des dons déductibles de l’impôt sur le revenu augmente

En 2020, vous pouvez déduire jusqu’à 1 000 € de dons à hauteur de 75%

En 2020, vous pouvez déduire jusqu’à 1 000 € de dons à hauteur de 75%