COVID-19

La Chaîne de l’Espoir
continue de se mobiliser

En raison de la crise sanitaire actuelle, certains enfants malades ne peuvent pas être opérés : notre liste d’attente s’allonge. Plus que jamais, nous avons besoin de votre soutien pour mener nos actions. #oncontinuedagir !

kami
Je partage
LES JOURS DE KAMI
SONT COMPtés

aidez-nous
à l'opérer


kami, 2 ans, Liban
Pathologie : Sténose aortique
Coût de l'opération : 4000 €

Une vie bouleversée en un instant

En août dernier, 2 terribles explosions détruisaient le port de Beyrouth, faisant plus de 200 morts, des milliers de blessés et sans-abris.
Parmi les familles bouleversées par ce drame, il y a Kami, 2 ans, qui vivait avec ses parents et ses 2 sœurs dans une modeste maison près du port.
Ce 4 août à 18 heures, toute la famille était réunie et le souffle de la seconde explosion a ravagé le logis : le toit s’est envolé, les vitres ont explosé.

kami

De toute urgence à l'hôpital

Toute la famille a été blessée.
Le père a perdu un œil, la mère et les trois enfants ont eu le corps labouré de morceaux de verre… Les sauveteurs ont rapidement conduit toute la famille à l’Hôpital Hôtel-Dieu de France, situé à Beyrouth, l’hôpital où nous soutenons nos amis et confrères libanais malades ; nous leurs avions notamment envoyé du matériel indispensable à la prise en charge des blessés quelques jours après les explosions.

Une terrible découverte

En soignant Kami de ses multiples coupures, l’interne a détecté chez son jeune patient une respiration trop profonde, trop saccadée. Il a alors poussé ses investigations, effectué quelques tests, alerté ses collègues cardiologues… Le diagnostic tombe :
Kami souffre d’une sténose aortique, une malformation cardiaque de naissance.
La valve aortique, placée entre le ventricule gauche et l’aorte, régule les voies de sortie du sang. Chez Kami, une membrane placée sous la valve aortique empêche la bonne éjection du sang dans la circulation.
Jusqu’à cet instant, personne n’avait diagnostiqué cette grave malformation du cœur : Kami ne présentait pas de symptôme apparent et ne s’était plaint d’aucune douleur auprès de ses parents.
Or le pire est à craindre.
En effet, ces atteintes cardiaques ne se font pas remarquer, et soudain, au moindre effort, c’est la mort subite, brutale, incompréhensible.

kami

Malheureusement, les parents de Kami, qui vivent très modestement, ont besoin d’aide pour financer l’opération qui sauvera la vie de leur fils.
Ils doivent en effet, réunir 4 000 € pour compléter la part prise en charge par l’Etat libanais.

Une famille sans toit ni ressources.

Suite aux explosions et en raison de sa blessure au visage, le papa de Kami a perdu son travail de livreur. Sa santé ne lui permet pas de toute façon de reprendre le travail pour le moment. La famille a été relogée temporairement dans un hôtel de fortune ; mais les conditions de vie sont extrêmement précaires et chaque jour, s’ajoute la terrible angoisse de perdre leur enfant.

Les équipes médicales se tiennent prêtes à intervenir

Sur place, les équipes médicales sont mobilisées. Après l’explosion la famille de Kami a malgré tout retrouvé espoir : leur petit garçon peut être opéré à cœur ouvert à l’hôpital de l’Hôtel-Dieu de Beyrouth.
Le Pr Jébara, chirurgien cardiaque très expérimenté formé à Paris peut envisager l’opération avec son équipe.

kami

Ensemble, sauvons Kami !

Chaque don est un maillon de la grande chaîne de solidarité.
Encouragez vos proches à rejoindre cette chaîne. Grâce à vos dons, l’opération de Kami pourra être programmée rapidement et le petit garçon pourra être sauvé.

Merci du fond du cœur de rendre l’espoir à sa famille et de lui offrir un avenir !




je passe l'espoir pour kami


PASSEZ L'ESPOIR

Le plafond des dons déductibles de l’impôt sur le revenu augmente

En 2020, vous pouvez déduire jusqu’à 1 000 € de dons à hauteur de 75%

En 2020, vous pouvez déduire jusqu’à 1 000 € de dons à hauteur de 75%